Le passage à l'age adulte.

Publié le par orobas

MG 6846MG 6852MG 6857MG 6848MG 6881MG 6865La cérémonie du 成人式 Seijin Shiki, littéralement "passage adulte cérémonie" se déroule traditionnellement le jour de la majorité 成人の日, seijin no hi soit en principe le second lundi de janvier. En principe, car beaucoup de villes le fêtent le premier lundi de janvier avant que les jeunes ne repartent dans les grandes villes où se trouvent les universités.

 

Le principe est simple. Toutes les personnes qui ont eu 20 ans entre le premier avril de l'an passé ou auront 20 ans avant le 31 mars de l'année en cours se retrouvent devant la mairie pour écouter un discourt du maire et surtout pour retrouver les copains du collège/lycée perdus de vues depuis le départ à l'université. Le soir, la plupart vont fêter dans les bars de la ville le droit de boire de l'alcool ... certain n'attendent pas le soir.

 

Les filles portent toutes ou presque un Furisode (振袖) une sorte de kimono grand luxe à manche longues. C'est très coloré. À l'origine, les hommes aussi portaient des kimonos, mais ils sont aujourd'hui remplacés par un costume cravate classique. Moins de 10 % des hommes portent le kimono pour la cérémonie.

 

Cette année, j'ai eu la chance d'assister à deux cérémonies, celle de Kagoshima, mais aussi celle d'Iriomote qui s'est déroulé le 3 janvier, car comme on peut s'en douter, une ile de 2 000 habitants ne possède pas d'université.

Dans les îles d'Okinawa, les parents et plus généralement la communauté font une véritable fête pour les jeunes adultes. Ainsi, alors que les parents étaient absent à Kagoshima, à Iriomote pour une dizaine de jeunes adultes, une bonne centaine d'adultes de tous âges est montée sur la scène de la salle des fêtes pour célébrer l'évènement. Divers sketches probablement très drôle (j'ai du mal avec le japonais, alors le japonais d'Okinawa ce n'est pas la peine), de la musique traditionnelle, des danses diverses et une saynètes de l'homme ivre où je soupçonne les participants de s'être entrainé avant...

Publié dans Japon traditionel

Commenter cet article