Écologie toujours

Publié le par orobas

Aller encore un petit article sur la notion d'économie d'énergie. Commençons par l'isolation des bâtiments. On trouve surtout deux types de maison au Japon. Les maisons en dur et les maisons en bois. Du fait du grand nombre de tremblements de terre ici, les maisons en dur coûtent assez cher lors de la construction pour respecter les normes sismiques. De fait les maisons en bois sont toujours légion même à Tokyo. Je vis d'ailleurs moi-même dans une maison en bois. Les bâtiments à structure de bois ne sont pas à proprement parler mal isolé, du moins pas si on les compare à des bâtiments fait en feuille de bambous ... L'hiver, si vous voulez éviter de geler dans votre lit, il vaut mieux éviter de coller ce dernier contre un mur donnant sur l'extérieur, malgré le chauffage à fond, le mur transmettra le froid venu de l'extérieur avec une efficacité redoutable ... De même l'été la chaleur étouffante de Tokyo a poussé le développement des climatiseurs personnels à tel point que dans chaque appartement à louer se trouve une clim.
Mais là où les chauffages et les climatiseurs peuvent faire montre de toute leurs capacités c'est sans nul doute dans les rues commerçantes. Prenons au hasard le quartier d'Akihabara, mais le quartier de Shibuya, Asakusa ou d'autres auraient très bien pu faire l'affaire aussi. Dans n'importe quelle rue d'Akihabara se bouscule de nombreux magasins vendant tous la même chose ou à peu près. Forcement pour attirer le chaland, il faut une vitrine digne de ce nom, mais ici le mot vitrine est mal choisi, en fait il n'y a pas de vitrine à proprement parler, juste une ouverture béante vers les entrailles du magasin, ouverture qui fait toute la largeur du magasin bien sûr. Imaginez donc maintenant que nous sommes en hivers, que la température dans une rue normale avoisine le 0 dégrée Celsius, il est impensable que les gérants des magasins des rues d'Akihabara laissent leurs clients se geler les arpions pendant qu'ils regardent leurs produits et pensent éventuellement à rentrer pour acheter. Par contre, pour ces mêmes gérants, il est tout à fait acceptable de chauffer les deux mètres de rues qui se trouvent devant leur boutique afin d'attirer encore plus le client avec une douce chaleur qui le réconforte en passant devant ... un peu comme quand vous passez devant une boulangerie et que l'odeur des croissants vient vous chatouiller les narines ... Si le coeur vous en dis, vous pouvez tout aussi bien imaginez ces mêmes rues d'Akihabara climatisées durant l'été ...

Publié dans Specificite du Japon

Commenter cet article

trach 28/05/2008 20:22

Il faut dire qu'enseigner, surtout en ZEP, ça rend super tolérant... Mais tu ne fais pas de fautes sur les é et er en fin de verbes, ce qui est de plus en plus rare...

trach 26/05/2008 17:51

Et accessoirement, il y a aussi plein de grandes enseignes lumineuses qui doivent consommer à fond...
P.S. : Je pensais que ton orthographe était bien plus déplorable que ça, toutes mes félécitations...

orobas 27/05/2008 12:22



Bah a ce niveau-là cela ne compte même plus les néons ...


Merci pour le P.S., je prends vraiment cela comme un compliment. Au cas ou certains lisent les
commentaires, il vient de la part d'une prof de français ...



Donax 26/05/2008 03:52

Niveau gaspillage d'energie ils sont assez balezes les japonais! Dans le meme acabit, on peut remarquer que les loupiotes pour eclairer la porte des appartement sont non seulement toujours allumees mais etant donne que les acces aux appartements se fait de l'exterieur il y a aussi enormement de pollution lumineuse!