Nikko, les temples 3

Publié le par orobas

undefinedundefinedundefined

Dans les églises on a le vin de messe. Au Japon ils ont le saké de messe. Dans tous les temples où j'ai mis les pieds, tous sans exception, on trouve des barriques de saké. Et attention ce n'est pas quatre petits tonneaux de 12 litres qui se courent après. C'est toujours des tonneaux qui font au moins 50 litres quand ce n'est pas 100 et on les compte par dizaines voir plus. Et bien sûr ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Par contre, et ça j'adore, c'est dans ce genre d'endroit que l'on voit que les Japonais ont un grand respect pour les cultures étrangères. C'est dans des lieux sacrés comme les temples que l'on s'aperçoit qu'ils sont très ouvert pour adapter leurs pratiques, leur rites à la mondialisation.

Et oui dans tous les temples, tous sans exception, j'ai trouvé des tonneaux d'alcool non japonais. A Nikko c'était du Whisky, je ne sais pas si c'était du bon je ne connaissais pas ces marques-là. Par contre, dans le parc de Yoyogi c'était du vin français. Et comme pour le saké pas trois tonnelets, il y a 10 compartiments de 6 tonneaux de 200 litres. Ne vous fatiguez pas à faire le calcul ça fait 12 000 litres de vins et j'ai reconnu quelques noms dans le lot. Il est à noter que les 60 tonneaux sont de 2006 et tous de la région de bordeaux, ce qui veut dire que quelque part, bien caché à la vue du simple visiteur (histoire de ne pas faire trop poivrot quand même) il doit y avoir les autres années (si elles ne sont pas déjà finies), mais surtout les autres cépages : bourgognes, côte de Provence ...

Par contre c'est des sagouins sur ce coup-là, les vins ne doivent pas trop aimer les températures négatives l'hivers et les 35 degrés l'été ...

Publié dans Voyage au Japon

Commenter cet article

Attalia 13/03/2008 19:57

ça part d'une bonne intention ...