Le nouvel an Japonais

Publié le par orobas

Avant de raconter mon nouvel an, je vais décrire un peu le nouvel an japonais. Déjà la préparation de la nouvelle année commence dès le début du mois de décembre. Pendant tout le mois, les Japonais vont au restaurant avec leurs collègues de bureau pour fêter la fin de l'année, ils font ça dans des nomhiodaï, ces restaurants ou l'on peut boire à volonté. Le but est tout autant de faire un repas entre collègues que de pouvoir exprimer ses différents avec eux. Bien entendu le lendemain il sera question de moult excuses en prétextant que l'on n'en pensait rien et que c'est dû à l'alcool ... Japanese way. Ces sorties au restaurant s'appelle Bonenkai.

Parlons maintenant de la fête du 31 en elle-même. Pour les Japonais c'est vraiment une fête familiale et religieuse. Cela commence pendant la journée, ils préparent le repas du soir, je ne sais pas trop ce qu'on y trouve, mais je sais qu'il y a au moins une soupe spéciale. Il ne faut pas oublier de manger des "soba" il s'agit de nouilles, manger quelque chose de long à la fin de l'année est synonyme de longue vie (nox, delphine, nico et meng vous sortez dessuite). Le soir c'est repas en famille mais cela ne doit pas durer trop longtemps, en effet avant minuit il faut se rendre au temple pour partager le nihon-shu et écouter les 108 coups de gong au passage de la nouvelle année. Ces 108 coups représentent les 108 péchés accumulés par l'esprit au cours de l'année. Après le temple tout le monde rentre pour dormir. Le lendemain (et jusqu'au 3 il me semble), tout le monde se rend au temple pour y prier et y faire des offrandes.

Bien sur tous les Japonais ne fêtent pas le nouvel an de la même manière, il s'agit ici d'une manière traditionnelle.

Publié dans Japon traditionel

Commenter cet article

NoX 14/01/2008 23:26

108 coups dans l'année ! mon rêve !

Yohan 07/01/2008 01:58

Desole, c'est vrai que tu aurais du en faire partie...

Ségo 03/01/2008 17:32

tu n'as pas pensé à moi pour l'allusion graveuleuse je suis decue